George Whitman (1913-2011)

 

Je n’ai jamais fait sa connaissance, il ne savait pas que j’existais, mais j’aimais le voir assis devant sa boutique quand je m’y rendais. J’aimais aussi son statut bizarre à Paris : une légende vivante pour les férus de littérature et les Anglophones, un parfait inconnu pour la plupart des Parisiens.

 

 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.